Back to business

26/02/2018        Ne nous mentons pas, nous nous sommes laissés aller sur ce début d’année 2018. Pas une ligne écrite depuis début décembre et la mort de Johnny. Par manque de temps, d’inspiration. A cause aussi d’une actualité bof bof. Et la lumière nous est venue, comme bien souvent, d’une ville pour laquelle nous avons une grande tendresse, personnelle et professionnelle: Londres. Car nous avons appris, grâce au tout nouveau site des français de Londres – French Morning London – que, Brexit ou pas Brexit, la communauté française de la capitale britannique ne cessait de grossir: + 5,19%. Plus de 147.000 français vivent actuellement à Londres. Ou, plus précisément, plus de 147.000 français ont fait la démarche de se faire recenser par le consulat. Et pourtant ces français là, au contraire de ceux qui vivent en France, ne bénéficieront pas de la baisse de la taxe d’habitation sur les biens immobiliers qu’ils possèdent en France. Cette discrimination suffira-t-elle à les faire revenir, et donc à juguler l’exode ? Rien n’est moins sûr. Le plaisir de vivre et travailler à Londres vaut bien quelques sacrifices.